Exposition "Nature Vive", Museum National d'Histoire Naturelle de Paris

Exposition temporaire

Inaugurée pour le « millenium » au Muséum de Paris, l’exposition de 900m² a fait l’objet d’un travail tant sur son organisation générale autour d’un noyau central, dit « philosophique », accueillant une série de « cabinets » s’adressant à chacune des séquences à sa périphérie, que sur la succession des séquences et des modalités de parcours qu’elles impliquaient. Ce fut l’occasion d’une réflexion théorique sur la « déambulation signifiante », parce qu’on nous demandait successivement des choses très opposées : d’abord d’évoquer l’émotion, ou plutôt une série d’émotions face au monde animal : fascination, terreur, dégoût, tendresse, émerveillement… chose que je traduisais par une série « d’immersion » dans ces « émotions », si bien qu’on allait de petites placettes en petites placettes, entourées chacune d’un chapelet ou d’une ronde d’ animaux susceptibles de produire les dites émotions, on était toujours « cerné » par les bestioles… et dans la partie suivante, tout le contraire : la rationalité reprenait le dessus lorsqu’il s’agissait de comprendre les 5 menaces qui pèse aujourd’hui sur le monde animal : la prédation, la dégradation des milieux, la pollution,…dès lors il me semblait qu’il fallait installer une relation de sujet à objet, objet de compréhension, objet à cerner, dont il fallait faire le tour, qu’il fallait circonscrire, et dès lors nous proposions autant d’îlots dont on faisait le tour, tout à l’envers donc de la première situation « d’immersion ». Tentatives tout à fait subliminales bien sûr.

 

DATE : 2001 / LIEU : Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris  / PHASE : Réalisation  / MOA : Muséum National d'Histoire Naturelle / BUDGET :

380 000 € / MOE : ASA, Passerelles, éclairage, Visuel Design J-Widmer